Spectacle avec magicien pour enfants

magicien

magicien

Spectacle magicien pour enfants

L’homme est un enfant, un rien le frappe, Un rien pourra le distraire aussi.

On porterai sa tête sur le billot plutôt que de comprendre dans ce « rien » une séance de magie. Rien, une séance de magie ! Mais parmi les récréations engendrant des émotions saines, vives et délicieuses, la magie de Melkior n’occupe-t-elle pas le premier rang ! Elle reproduit les éblouissantes merveilles dépeintes dans les contes des Mille et une nuits et on ne peut se tenir toujours dans le sublime continu. Elle offre aussi des scènes provoquant des éclats de rire et une gaieté de bon aloi. Melkior magicien pour enfants qui par son jeu toujours facile, toujours plaisant et varié parviendrait à fondre la bile du quaker le plus ennuyé.

Le magicien pour enfants opère sans doute des métamorphoses et des transformations qui paraissent surhumaines, il promène le spectateur dans le domaine des merveilles. Mais il n’est pas toujours le Jupiter Olympien ébranlant l’Empyrée par un simple mouvement de sourcils et faisant plier sous sa volonté les lois de la nature, il intéresse le public avec des tours plus simples, avec des mystifications toujours aimables, dont le côté comique et plaisant provoque une franche hilarité. Et c’est ce mélange d’amusant et de merveilleux qui fait de la magie pour enfants une récréation sans rivale.
Que si quelqu’un avait l’audace de contredire, on le prierait de se transporter dans un établissement d’éducation. Dans la salle d’étude où les élèves absorbés sont penchés sur leurs cahiers et feuillettent leurs lexiques, dans cet asile du travail silencieux apparaît le chef de la maison qui laisse tomber de ses lèvres cette simple phrase, niais quelle phrase. « Ce soir, un artiste de passage donnera un spectacle enfants ». Un éclair de joie illumine aussitôt tous les visages et pétille dans tous les regards, des bravos frénétiques éclatent de toutes parts. Le surveillant qui trône sur la chaire et qui remplit le rôle d’Harpocrate, le dieu du Silence, ne saurait réprimer cette explosion de bonheur à laquelle il s’associe intérieurement car lui-même tout homme est mortel est vivement réjoui par le spectacle annoncé.

Arrive enfin l’heure impatiemment attendue. Le magicien Rhône est là, tout près de sa table chargée d instruments de magie: ce sont des tubes, des boîtes dont les formes mystérieuses exaltent l’imagination, des boules de cuivre qui reflétant la lumière des lampes scintillent comme des soleils. Dès la première expérience les jeunes spectateurs sont conquis et l’enthousiasme comme la renommée ira toujours en croissant. Pendant de longs jours, les prodiges opérés et l’habileté de l’artiste seront le thème des conversations et n’y eut-il que ce dernier résultat obtenu qu’il faudrait proclamer bien haut la moralité de nos séances. On en appelle à tous ceux qui s’occupent de l’éducation des enfants.

On connais des artistes qui redoutent ce genre de séances. Il n’est pas toujours facile de tromper des yeux jeunes, des yeux de lynx, qui épient tous vos mouvements et de donner le change à des intelligences perspicaces et très promptes à découvrir les feintes et les ruses. Néanmoins, il n’est pas si malaisé d’obtenir un vif succès et de mettre en défaut la pénétration des jeunes spectateurs, à moins de commettre quelque maladresse semblable à celle de ce prestidigitateur qui, ayant appelé sur la scène un enfant pour le seconder clans un tour oublia de le renvoyer.

Il continua ses expériences par « la boule au mouchoir » et après. avoir recueilli les questions écrites par les spectateurs, il revint à sa table pour substituer à ces papiers les billets qu’il avait préparés. « Voici donc, s’écria-t-il, vos billets.» Mais le marmot, cet âge on est sans pitié , : « Mais non, Monsieur, dit-il, vous avez mis les billets là, dans ce coin du tiroir » A cette réflexion intempestive et inattendue, le magicien parut interdit comme un renard qu’une poule aurait pris. Le reste de la séance se ressentit de ce contretemps qui aurait été évité si le marmot avait été renvoyé à sa place, d’où il n’aurait pu surveiller les mouvements du magicien.

 

Vister le site

Pas encore de similarités